IAN MINER, peintre? Non pas ,d’abord un performeur puisqu’il s s’attaque à un punching-ball entouré d’une toile blanche et avec les gants , il boxe,il boxe.Et le résultat est bien loin d’un pointillisme laborieux , soigneux ,systématique.En effet il peut arriver à de larges aplats qui s’entremêlent et selon un choix du boxeur sont en camaïeu ou en couleurs vives explosées. Son corps participe à l’œuvre avec violence . Il va et vient, replonge ses gants dans la couleur et s’attaque en boxeur au punchingball -ball. Il détache sa toile et c ‘est l’Alchemy , Ian donne sens et de sa main va jusqu’à une figuration ou une abstraction , voire un lyrisme qui s’accordent aux coups donnés.Performeur oui, car le corps et la main mènent le bal et l’œuvre s’élabore jusqu’à un macro-pointillisme tremblant et pictural de l’ artiste .Pour chacun une belle découverte!